Château de Limé

02220, La Grille, Limé

« Edifié au XVI et XVIIème siècle sur une terrasse entourée de douves en eau et d’arbres centenaires, le château de Limé domine la vallée de la Veste et la campagne environnante. Situé dans l’Aisne, entre Soissons et Reims, à environ 1h30 de Paris, la demeure a su garder tout son charme d’antan. »

Histoire et personnages illustres

Les premières pierres du château datent du XVIème siècle et la tour de garde fait partie des premiers bâtiments édifiés. Une ancienne cour du moyen âge a été remblayée au XVIIème siècle lors de l’édification de la maison seigneuriale construite en 1624 qui subsiste encore actuellement.

A l’occasion du sacre de Louis XV à Reims en 1722, d’importants travaux ont été faits :
une aile a été édifiée, reliant le château à une tour d’entrée de la cour d’honneur afin d’y installer une salle à manger et des cuisines. On y trouvera le four à pain et à l’extérieur, sous la fenêtre, l’écoulement d’eau de l’évier donnant sur la douve en eau.
A l’intérieur, le château est doté de très beaux parquets « Versailles » ainsi que des boiseries rares dont certaines ont malheureusement disparu. A l’origine, on parlait de château « lanterne », comportant des fenêtres dans des pièces traversantes, laissant ainsi passer la lumière.
A la fin du 19ème siècle, le château est racheté par le Prince Poniatowski qui fait édifier une aile supplémentaire en « L », fermant complètement la cour des communs. Il créé aussi un très beau parc doté d’une roseraie classée. Depuis son départ, les propriétaires qui lui ont succédé sont des agriculteurs plus intéressés par les terres du domaine et les bâtiments de ferme que par le château lui-même. Resté à l’abandon, il s’est dégradé et les cheminées du rez-de-chaussée ont même été volées.

La demeure aujourd'hui

Le château de Limé date du XVIème siècle et est situé sur la voie royale qu’empruntaient les rois de France pour y être sacrés, celle-là même où passa Jeanne d’Arc. Son histoire est intimement liée à son emplacement. Après avoir eu un rôle de surveillance, le château accueillait une partie de la suite royale lors des sacres.
Proche du chemin des dames et des lieux de combats de la première guerre mondiale, le château est miné par les allemands lors de leur départ en 1918. Les ailes du XVIIIème et XIXème siècle ainsi que le haut comble du château avec ses belles lucarnes sculptées sont détruits.
Racheté par le prince Poniatowski à la fin du XIXème, il restera dans la famille pendant près de 30 ans, avant de le revendre en 1920.
Il appartient actuellement à Jean-Marie et Catherine Gilbert qui le restaurent depuis plus de 10 ans et ont réussis à faire de ce château un lieu authentique et convivial, un havre de paix ou vous apprécierez le charme exceptionnel de ce cadre enchanteur


  • Numéro de téléphone
  • Adresse mail
  • Carte d’identité / Passeport
  • A déjà été loueur

Langues parlées : français