Château de Sully

71360, Sully
  • Événements

  • Ouvert aux visites

« Château de Sully »

Histoire

On dit que Sully doit ses origines au Général romain Sillius qui aurait construit ici une villa, au temps de Jules César, après avoir poursuivi et abattu Sacrovir, un des derniers chefs gaulois à resister à l'occupation romaine, dans la plaine. L'emplacement exacte de sa villa ou des constructions romaines restent encore inconnues à ce jour.

Sully devient la résidence des Seigneurs de Montaigu dont le dernier Claude, Chevalier de la Toison d'Or et Chambellan de Charles le Téméraire, est tué en 1475 à la bataille de Buxy, ne laissant qu'un fille naturelle, Jeanne. Grâce au mariage de Jeanne de Montaigu ave Hugues de Rabutin, le château passe dans la famille Rabutin. Deux très beaux portraits de Jeanne de Montaigu et de son époux, également propriétaire des Châteaux de Couches et d'Epiry, se trouvent dans le Musée des Beaux Arts de Dijon.

Au XVe siècle c'est Christophe de Rabutin, ancêtre du poète et général Roger de Bussy Comte de Rabutin et de sa cousine, la Marquise de Sévigné, qui veille sur Sully.

A notre connaissance Sully n'a été acheté et revendu qu'une fois dans son histoire millénaire; par la famille des Saulx Tavannes. En 1515 les Rabutin vendent Sully à Jean de Saulx, époux de Marguerite de Tavannes. Vers 1570, leur fils, Gaspard de Saulx-Tavannes, confie les plans de son futur château de Sully à l'architecte Nicolas Ribonnier. C'est donc au Maréchal Gaspard de Saulx-Tavannes que l'on doit l'exceptionnelle cour Renaissance, ainsi que la façade ouest. La veuve du Maréchal et ses fils entreprennent l'harmonisation de la Cour intérieure avec la construction en double de la façade est.

Ruinés par les fastes de la vie de courtier à l'époque du Roi Louis XIV, les descendants du Maréchal de Saulx-Tavanes revendent le domaine deux cent ans plus tard.

Et c'est en 1714, que Claude Morey, Marquis de Vianges, acquiert Sully et fait construire la remarquable façade nord par l'architecte Franque. C'est au siècle suivant, vers 1850, que la famille Mac Mahon lui adjoindra le splendide escalier monumental qui donne accès aujourd'hui à la grande terrasse sur les douves.

Au milieu du XVIIIe siècle, Charlotte Le Belin, veuve de Jean-Baptiste Morey, frère de Claude Morey, hérite du domaine. Elle se marie avec un médecin d'origine irlandaise, Jean-Baptiste de Mac Mahon, naturalisé français et accordé le titre de Marquis par le Roi Louis XV.

Dès lors, le domaine entre dans la famille qui donnera naissance, en 1808, au Maréchal Maurice de Mac Mahon, futur Duc de Magenta (titre conféré par Napoléon III à la suite de sa victoire, en 1859, à Magenta). Ce dernier, seizième de dix-sept enfants, ne sera jamais propriétaire du Sully mais la relève sera assurée un siècle plus tard par son petit fils, le 3eme Duc de Magenta.
Son petit-neveu, le sixième Marquis de Mac Mahon, épouse Marthe de Vogüé à qui Sully doit de nombreux travaux : la façade sud, de style néo-Renaissance, ainsi que la remise en eau des douves.

La Marquise Marthe de Mac Mahon meurt en 1923, sans enfant. Afin que le château soit conservé dans le patrimoine familial, la Marquise le lègue à la branche cadette de la famille, c'est-à-dire au troisième Duc de Magenta, descendant du Maréchal Président.​

Le château aujourd'hui

Aujourd'hui, le château est la propriété et demeure permanente de la quatrième Duchesse de Magenta et de ses deux enfants, dont le cinquième Duc de Magenta.
Madame la Duchesse de Magenta s’investit passionnément dans la vie touristique et culturelle de la Bourgogne

Mon château est ouvert aux visites

Sully vous accueille tous les jours du 31 Mars au 3 Novembre 2019 de 10h à 17h.

Tarifs (adulte) saison 2019
4.40€ Visite exterieure du parc, du jardin potager et des bâtiments extérieurs

8.90€ Visite extérieure du parc, du jardin potager et des bâtiments extérieurs + visite guidée des intérieurs du Château ​

Membre depuis le

Contacter
  • Numéro de téléphone
  • Adresse mail
  • Carte d’identité / Passeport
  • A déjà été loueur

Langues parlées : français , anglais, français