Château des Barres

89520, Les Barres, Sainpuits
  • Location

  • Ouvert aux visites

« Le château des Barres, au milieu d'un écrin de verdure, est dans la même famille depuis 1874. »

Histoire et personnages illustres

La disposition actuelle du château des Barres revient à Claude Chaillou, né le 6 Juin 1784 à Beaumont la Ferrière. Fils d’un maître de forges, il fait de brillantes études. Auditeur au Conseil d’Etat en 1805, il épouse Marguerite de Champagny ( [xxxxxxx] ), fille du Ministre des Affaires Etrangères de Napoléon, ce qui lui ouvre une importante carrière officielle dans l’administration napoléonienne.

Auditeur à la direction des Ponts et Chaussées, il sera successivement surintendant de Haute Silésie, préfet de l’Ardèche puis de la Creuse pendant les Cent-jours. Au retour de Louis XVIII il s’installe au Château des Barres à Sainpuits et œuvre pendant cinquante ans pour le département dont il constitue l’une des figures éminentes.

Passionné d’architecture, Chaillou rédige des ouvrages majeurs sur Saint Fargeau, Pontigny, Tanlay, Ancy le Franc et Chastellux. Un travail considérable qui lui vaudra la présidence de la Société des Sciences Historique et Naturelles de l’Yonne jusqu’à son décès en 1857.

Elevé à l’emplacement d’une construction plus ancienne, le Château des Barres date de 1786. L’édifice comprend un corps central et une chapelle, mais sans relier l’importante tour située sur le versant ouest, dont la fonction n'est pas établie, bien qu’il s’agisse vraisemblablement d’un colombier.

Le château a été construit sur l’emplacement d’une ancienne seigneurie mentionnée dans les relevés de Cassini entre les villages de Sainpuits et Etais aux pieds de la Montagne des Alouettes. Il n’existe aucun relevé du bâtiment d’origine.

La chapelle a été rénovée à la fin du XIX° dans un style néo-roman caractéristique de l'intérêt pour le moyen âge. De jolies peintures en grisaille représentent des saints et figures de la bible que scandent des architectures de volutes en trompe l’œil.

Le parc a été dessiné par Achille Duchène ( [xxxxxxx] ) en 1903, fils d’Henri Duchène, grand paysagiste français qui remit à l’honneur les jardins dans la tradition de Versailles et de Le Nôtre, pour replacer un paysage plus romantique, vraisemblablement dessiné par Chaillou des Barres.

La demeure aujourd'hui

Le château des Barres a fait l’objet d’un classement à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques par décision du Préfet de région 1997. Il est ouvert à la visite durant les mois de Juillet et Aout, lors des journées du Patrimoine, mais également sur rendez vous.

Ma demeure est ouverte aux visites

Visites : du 22 au 31 Juillet et du 1 au 31 Août de 14h à 20h.

Les zones ouvertes au public concernent :
la chapelle inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, le Parc d’Henri Duchêne et le verger conservatoire.

Tarification 5 Euros
Appel préalable indispensable.


Contacter
  • Numéro de téléphone
  • Adresse mail
  • Carte d’identité / Passeport
  • A déjà été loueur

Langues parlées : français