Château François Ier

02600, Villers-Cotterêts

« Château François Ier »

Histoire et personnages illustres

Édifié par François Ier entre 1530 et 1535 et achevé sous Henri II (aile nord), ce fastueux château, qui fut ensuite la propriété des Orléans, ne conserve que des vestiges de sa grandeur passée.

Bien qu’assez remanié au fil des siècles, le château a conservé son plan d’origine. La cour est encadrée de deux longues ailes, les anciens communs. Au fond se situe le logis royal dont la façade présente une innovation majeure à l’époque de son édification, avec l’emploi de deux ordres superposés : piliers ioniques surmontés de colonnes corinthiennes soutenant une suite de consoles feuillagées et une loggia dallée dont les niches devaient, à l’origine, abriter des statues.
Au-dessus de cette loggia se trouve un portrait de François Ier portant le grand collier de l’Ordre de Saint-Michel. De longues et étroites fenêtres géminées, couronnées de coquilles soutenues par des figurines d’Amour complètent l’architecture de cette façade de pur style Renaissance.
Un passage voûté, à caissons sculptés, donne accès à la cour du Jeu de Paume qu’encadrent les appartements royaux.
Un grand escalier droit permet d’accéder à l’étage et à la chapelle royale. Il est couvert d’une voûte inclinée, en anse de panier, ornée de trois rangées de caissons sculptés de salamandres, de feuillages et couronnés de fleurs de lys, de têtes d’angelots ou de feuillages…
On pénètre aujourd’hui dans la chapelle par un couloir créé entre 1762 et 1768. Elle a conservé une superbe frise en haut-relief, composée régulièrement de suites de trois panneaux, qui se déroule autour de la pièce : écu royal avec les trois fleurs de lys et le collier de l’Ordre de Saint-Michel surmonté de la couronne impériale, jouxté de salamandres et F feuillagés ou fleurs de lys couronnés, encadrés de salamandres elles-mêmes couronnées.
Quatre colonnes, dont deux d’angles, divisent chacun des murs latéraux en trois travées inégales tandis qu’un retable occupe la paroi orientale : au-dessus d’un haut piédestal s’élève un ordre dorique très orné que domine un second niveau d'ordre ionique. Le décor de la chapelle présente une indéniable influence italienne: guirlandes, rubans, têtes de putti ailées, bucranes, têtes de feuilles, cornes d'abondance, grenades...
Quittant la chapelle, on découvre, à droite, le petit escalier droit ou escalier du Roy. Sa voûte se pare de caissons ornés de scènes d'inspiration mythologique: Hercule terrassant le lion de Némée, Vénus désarmant l'Amour ou encore duel musical d'Apollon et de Daphnis.
En faisant le tour du château par l'extérieur, on remarquera le pignon ouest du pavillon de l'Auditoire, orné des initiales de Henri II et Catherine de Médicis (HK) et de croissants entrelacés, les cheminées du logis (F, salamandre et fleur de lys) ainsi que les tourelles cylindriques des façades nord et est du logis.


  • Numéro de téléphone
  • Adresse mail
  • Carte d’identité / Passeport
  • A déjà été loueur

Langues parlées : français