Jardin de Sillière

52600, Jardin de Sillière, Cohons
  • Ouvert aux visites

« Pierre et Christiane Massin ont entretenu et rénové le jardin de Sillière avec passion pendant 40 ans avant de le transmettre à leur fille, Isabelle, épouse de Robert Sauvegrain début 2012. »

Histoire et personnages illustres

Un jardin à la française...
Créé dans les années 1660, le jardin de Silière présente les caractéristiques d'un jardin à la française :

axe de symétrie ;
forme géométrique des massifs ceints de buis ;
ifs, charmes (charmilles) et tilleuls taillés régulièrement ;
présence de l'eau dans trois bassins, alimentés par une source située à 80 mètres en amont du jardin : la source de Silière.
Comme tout jardin à la française, Silière a une dimension esthétique et une dimension symbolique. C'est au décryptage de cette symbolique que vous êtes invités lors de la visite guidée.

... et une promenade romantique
En réaction au « classicisme » des deux siècles précédents, le 19e siècle voit s'épanouir la période romantique qui s'exerce également dans l'art des jardins.

Le jardin de Silière offre une promenade romantique le long d'un ruisseau avec petites cascades, grotte, bancs, bosquet de buis, etc.

Des arbres ont été plantés lors de cette seconde période d'aménagement du jardin. Ils ont maintenant 170 ans, atteignent une trentaine de mètres de hauteur et vous pourrez admirer lors de cette promenade frênes, hêtre pleureur, tilleul et érables à écorce rose.

La demeure aujourd'hui

La demeure de Silière a été construite par le langrois Nicolas Méat en 1659, ainsi qu'en atteste une tuile gravée.
Le jardin à la française, typique de cette époque, a été créé dans les années qui ont suivi. A-t-il été dessiné par André Le Nôtre, le concepteur du jardin de Vaux-le-Vicomte, avant que ne commencent les travaux de Versailles (fin 1661) ? C'est ce qui se dit, A. Le Nôtre n'a laissé que très peu de documents mais le jardin de Silière, avec sa rigueur géométrique, ses jets d'eau et ses compartiments de buis, est bien dans l'esprit des créations de ce génial jardinier. Un manuscrit de 1684 décrit le jardin de Madame Méat.
Une extension de la maison a été entreprise en 1842 (pierre gravée). C'est probablement dans cette décennie qu'a été mise en place la promenade romantique représentée sur le plan du jardin de 1849.

Un peu d'histoire familiale:
La demeure de Silière et son jardin ont été acquis par François Bertrand, architecte à Langres, en 1812.
Sa fille unique, Zilia, la lègue à son tour à sa fille, Marie Jacquinot, épouse Massin.
Quatre générations de Massin se sont alors succédé : Nicolas-Augustin, Etienne, Jacques et Pierre.

Ma demeure est ouverte aux visites

Les visites sont guidées.
Pour les groupes (plus de 20 personnes) et les scolaires, les jardins sont ouverts toute l'année, sur rendez-vous.

jusqu'au 31 août, le jardin est ouvert à la visite les mardis, jeudis, vendredis et dimanches à 15 h et 16 h 30
en septembre, le jardin est ouvert à la visite le dimanche 10 à 15 h et 16 h 30, les vendredi 15, samedi 16 et dimanche 17 (Journées Européennes du Patrimoine) à 11 h, 15 h, 16 h 30 et 18 h.
tous les autres jours du 1er octobre au 2 novembre
sur rendez-vous (min. 4 pers.) en appelant [xxxxxxx] .70

Tarifs des jardins de Cohons
Visite guidée de 2 jardins : 12 € ; 7 € pour les 12-18 ans (valable toute la saison pour des visites effectuées à des dates différentes)
Visite guidée d’un jardin : 7 €
Tarif famille (parents+enfants), jardin de Silière : 20 €
Gratuit moins de 12 ans
Groupes (minimum 20 personnes)
1 jardin : 6 €/pers.
2 jardins : 10 €/pers.
3 jardins : 12 €/pers. (Silière, Terrasses et Escargots de pierre)


  • Numéro de téléphone
  • Adresse mail
  • Carte d’identité / Passeport
  • A déjà été loueur

Langues parlées : français