Le Manoir d'Ango

76119, Varengeville-sur-Mer
  • Location

  • Événements

  • Ouvert aux visites

« Bienvenue au Manoir d'Ango »

Histoire et personnages illustres

Ancien palais d’été de Jehan Ango, armateur richissime et mécène, le Manoir d’Ango est un monument unique, avec son exceptionnelle architecture Renaissance italienne, son pigeonnier, qui passe pour le plus beau de France, son site, son parc…


Le Manoir d'Ango a été l’un des premiers monuments classé monument historique, en 1862. Il figure parmi les cent monuments reproduits dans le parc “La France Miniature” (Yvelines).

Situé au cœur du Pays de Caux, patrie de Maupassant et de nombreux artistes (George Braque, André Breton…), le Manoir d'Ango enchantera les amateurs de vieilles pierres.

La demeure aujourd'hui

Les bâtiments se présentent comme un vaste rectangle approximatif : au sud la partie noble autour de la Cour d’Honneur, au nord, les communs.

La partie supérieure de l’aile sud, au-dessus de la loggia et des pièces de service, était une grande galerie de réception qui reliait les deux châtelets est et ouest.

Loggia et galerie étaient décorées de fresques d’artistes de l’École Italienne.

Au-dessus des voûtes d’entrée de l’aile est et tout au long de la façade sud sont sculptés de nombreux médaillons représentant François Ier, Ango, leurs épouses, etc., et on peut voir la salamandre, emblème de François Ier, sculptée dans les murs de l’aile Ouest.

L’accès au château se faisait, à l’est comme à l’ouest, par deux entrées voûtées, dont une piétonne : il ne reste plus qu’une entrée à l’Ouest, et la voûte piétonne côté Est a été murée.

La tour abritant un escalier en colimaçon permet l’accès au châtelet est et à la grande galerie.

La tradition rapporte que Jean Ango pouvait voir, du châtelet Est, entrer et sortir ses bateaux au large du port de Dieppe. L’examen topographique montre que c’était possible ; cela ne l’est plus à cause des nombreuses hêtraies actuelles.

La cour est dominée par un colombier célèbre : il contient 1.600 boulins, permettant

l’hébergement de 3.200 pigeons. Le droit de colombier étant un privilège de la noblesse, cela donne une idée de la puissance de Jean Ango. Avec sa toiture d’influence byzantine, son exceptionnelle charpente, ses décors géométriques polychromes, ce pigeonnier a inspiré de nombreux architectes et artistes.

Enfin, (légende ou réalité ?) un système de souterrains aurait relié le château de Varengeville, le château d’Arques-la-Bataille et celui de Dieppe.

Ma demeure est ouverte aux visites

Jours d’ouverture :

•tous les jours du 1er mai au 30 septembre

•week-end et jours fériés du 1er au 30 avril et du 1er octobre à la Toussaint


Horaires d’ouverture :

de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h


Tarifs :

adultes 5,5 €

groupes (> 10 personnes) 4,5 €

Pour les visites guidées prendre RV (minimum 20 personnes, 6,5 €)


Les animaux sont admis, mais tenus en laisse.


Contacter
  • Numéro de téléphone
  • Adresse mail
  • Carte d’identité / Passeport
  • A déjà été loueur

Langues parlées : français